Maltraitance

La Maltraitance Animale

La pêche au chiens

1899817751-1.jpg

La pêche aux requins est pratiquée par des petits pêcheurs et à la pêche aux gros, les requins n'hésitent pas à croquer dans les bonitesques leur envoient les pêcheurs. La pêche au requin avec appâts vivants existe à la Réunion, même si ce genre de pratique est marginale. Pêche cruelle La technique de pêche au requin en utilisant des chiens comme appât commence à être bien connue. Elle est rarement le fait de pêcheurs professionnels, mais plutôt d'amateurs alimentant un marché parallèle du squale mangeur d'homme. Le plus souvent, le pêcheur ramasse un chien mort, ce qui n'est pas bien difficile à trouver sur les routes Réunionnaises, ou bien se sert parmi les chiens errants de son quartier, qui eux aussi sont légion. En bord de mer, à la

tombée de la nuit, le chien est "préparé", c'est-à-dire percé d'hameçons de bonne taille en plusieurs endroits et relié à une corde. L'animal est ensuite installé sur une planche attachée à une bouée. À l'aide d'un canot, le pêcheur amène son appât à une centaine de mètres du large et l'abandonne là pour la nuit, bien lesté pour que l'appât ne dérive pas. S'il ne dispose pas de canot, le pêcheur pousse l'embarcation de fortune vers le large, équipé d'une chambre à air de pneu gonflée, grâce à laquelle il pourra regagner la côte, toujours à la nage. Le pêcheur rentre ensuite chez lui et laisse la nuit passer. Au petit jour, il vient "relever" son piège en tirant la corde. Si la technique a fonctionné, le requin est au bout. Sinon... L'avantage de cette pêche est que son auteur est très rarement repéré par les forces de l 'ordre. Au pire, les gendarmes ou les pêcheurs tombent sur un chien seul, abandonné au milieu de l'océan.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×